Jeu de course, avec cartes et dés, en équipe (4 joueurs).

Nihongo fait s'affronter 4 joueurs sur une île japonaise peuplée d'êtres surnaturels,
apportant leur aide précieuse aux concurrents dans leur course effrennée vers un temple sacré.

Petite histoire : Nihongo s'inspire de "Barricade", à l'origine un jeu allemand, crée en 1890, qui ne se joue qu'avec deux dés, sur un diagramme pyramidal.


le jeu Barricade, version originale : un plateau tout simple...

Chaque joueur part avec 5 pions, et tente de ralentir la course de ses adversaires
en déplaçant des obstacles (les barricades) sur le plateau.

Le premier joueur à atteindre le but, au sommet de la pyramide, fait gagner son équipe.

 

Dans Nihongo, les joueurs avancent leurs pions grâce aux dés, et déplacent toujours des obstacles (des sapins),
mais peuvent aussi maintenant utiliser les pouvoirs de personnages particuliers
(cartes distribuées au hasard en début de partie) pour avancer plus vite, ou freiner leurs adversaires...
Ces 20 personnages sont issus du folklore traditionnel japonais :
dragon, génies (tengu), sorcière, sumotoris,
moine zen, kitsune (renard trompeur),
manekineko (chat porte-bonheur), samouraï, etc.

 

Les modifications du jeu originel et l'ajout des cartes le rendent plus dynamique, et surtout beaucoup plus stratégique !

Le jeu Nihongo propose aussi des variantes à deux et trois joueurs (sans équipe).

Matériel : un plateau (40x50cm), 20 pions, 15 sapins, 20 cartes, 4 "clés", 4 jetons jaunes, 2 dés, sacs en tissu.

 

"Nihongo" était présent parmi les tables d'auteurs de jeux,
lors du Festival International des Jeux de Cannes 2013 !